J6 : Pièges en eaux troubles

Nuit dans un champ frais
on admire le coucher de soleil sur le fleuve
7h30 : lever
9h : largage des amarres! On s'améliore

Peu de distance à parcourir avant d'arriver à notre destination finale, mais le chemin est semé d'embuches !
On se prend 3 bancs de sables, le radeau s'arrête. Cédric descend et pousse le radeau, heureusement cela suffit à le faire redémarrer (ça le fait même avancer plus vite ! Et permet de nous rediriger)

Sur la carte qu'ils nous ont donné, il est inscrit des points verts pour montrer sur quelle rive naviguer et des points jaunes pour nous prévenir des dangers potentiels, et évidemment, aujourd'hui quand il faut être à droite, nous sommes à gauche ! Dur dur la navigation du dernier jour!

Heureusement, le temps est avec nous. Nous enlevons notre bâche aux alentours de midi pour éviter de se prendre les vents contraires.

Un radeau allemand nous rejoint et on se suit sur la dernière heure, on échange un peu avec eux, ils ont de l'humour, c'est agréable pour diminuer le stress de ne pas réussir à être sur la bonne rive au point d'arrivée.

15h: Finalement, le courant nous entraine assez naturellement, moyennant quelques réorientations, dans le "timber trap" (pièges à perches) dans lequel on doit s'arrêter.

On retrouve de nombreux navigateurs avec qui on avait commencé l'aventure, on pose nos affaires sur la terre ferme et démantelons joyeusement notre radeau. On laisse aller les perches dans le courant, elle seront arrêtées par le "piège" placé pour les retenir.

On vide nos caisses ( et récupérons les nombreuses denrées alimentaires non consommées), vidons le reste de nos 10L de réserve d'eau potable, nettoyons le canoë, rendons le matos prêté, installons notre campement pour le soir.

18h30 : pause!!! Et la pluie débute..

19h30 : repas sous le grand abri muni de tables (bien pratique et confortable !)

21h30 : sommeil

Demain nous prenons bus et train pour retourner à Stockholm.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.