J5 : Un long fleuve tranquille

Hier, nous nous sommes levés sous une pluie fine. Pas de problème de réveil cette fois et bonne nuit réparatrice ! Par contre, à nouveau 2h pour être sur les flots. 

La matinée est très calme. Premier coup de pagaie à 11h30 mais sinon on se laisse mener par le courant, abrités de la pluie, qui s'est un peu intensifiée, sous notre bâche. 

Nous mangeons à bord, en testant la Moutarde en tube un peu sucrée. 

L'après-midi est plus dégagée. L'occasion pour Émilie de tester le kayak, juste pour le plaisir. On en profite pour faire un brin de toilette avec l'eau de la rivière. 

Et puis, ça devient tellement calme, avec de longues lignes droites, que nous n'avons plus grand chose à faire à part observer les vols de canard, proches et nombreux. 

La ville de Ekshärad nous a été désigné comme point minimum à atteindre pour arriver dans les temps (17h) aujourd'hui. Nous y arrivons relativement rapidement et décidons de pousser un peu plus loin pour s'éloigner des habitations et de la route. S'en suit une longue section droite avec une largeur jamais observée jusqu'ici. Tellement large que s'amarrer sur une rive ou l'autre n'est pas envisageable. Nous patientons… À la sortie de la ligne droite, plein de radeaux accrochés. Nous tentons notre chance mais trop tardivement et nous retrouvons à nouveau loin des deux rives. À défaut de pouvoir s'arrêter, nous observons nos premiers castors, s'approchant au crépuscule puis plongeant promptement dès qu'ils nous repèrent. 

Enfin sur les coups de 22h nous sommes amarrés et pouvant planter notre tente à la lisière d'un grand champ. Au vu de l'heure, le repas est très simple (salade de patate toute prête et hot-dogs) et nous nous couchons en apprenant une bonne nouvelle (félicitations Séverine) ! 

Une réponse sur “J5 : Un long fleuve tranquille”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.