J3 et J4 : Construction et début de navigation

Après un diner fort goûtu aux doux sons des flatulences volontaires et assumées de nos chers voisins au camping de Gunnerund et une nuit, nous chargeons le bus à 7h30 et partons direction le point de départ de radeaux.

Nous arrivons à 8h45 à Bjorby, on choisit notre tas de perches et on commence la construction de notre radeau! Etant donné que nous sommes que deux, nous choisissons de ne faire qu'une section de 3x3m (et non deux comme les autres).

10 grosses perches peu serrées sur le dessous (impossible de les porter, on les fait tous glisser sur le sable en pente, l'arrivée dans l'eau les ralentit); une dizaine de moyennes perches pour le deuxième étage et une dizaine de perches à petit diamètre pour notre planchers, une dizaine de noeuds de cabestan, une dizaine de clés, et deux bi-pieds plus tard, nous finissons de construire notre radeau!

On reçoit alors notre caisse de vivres (avec quelques produits inconnus), prenons 4 cordes en plus, deux pagaies simples, 2 pagaies doubles, une bouée de sauvetage, un"pole" (grande perche fine pour repousser le sol, comme à Venise) notre caisse de matos, une plus petite pour ranger les cordes; on charge le tout et on largue les voiles à 15h30!

Impression à bord:
– le radeau est très stable et le plancher est au sec, premières bonnes impressions
– cependant, le radeau pèse pas loin d'une tonne, autant dire qu'il a un peu d'inertie et qu'il est très difficile de le manier, dès les premières minutes on se fait quelques frayeurs d'enlisement.. !


Hier, la vie s'organise à bord, on répartit le poids des caisses, apprenons à le diriger, à repérer les pièges (bancs de sable, rochers, arbres, courant circulaires (les "Eddies"), vase, les ponts), etc.

Aux alentours de 19h30 on se dit qu'il serait bien de trouver un lieu sur la rive pour s'arrêter pour la nuit.
À 21h, on désespère, on s'attache sur le bord à deux arbres et on décide de camper… dans le radeau!
On choisit un repas rapide, on s'asperge d'anti-moustiques, puis on monte la chambre de la tente sur le radeau, on déplie la bâche de radeau pour nous protéger en cas de pluie, on met notre réveil et au lit ! Nos matelas sont bien confortables et nos nouveaux sacs de couchage bien chauds, c'est un réel plaisir de s'allonger après cette journée intense!

Aujourd'hui, le réveil n'a finalement pas sonné… on se réveille donc à 8h30 comme des fleurs (ressentons les courbatures de la veille mais le dos a pu se reposer), plions la tente, petit déj, réorganisation du radeau et on part aux alentours de 10h30 ( ça prend du temps!)

(Vue du matin, sous la chambre de la tente)

Le matin, on lutte pas mal pour ne pas se prendre tous les arbres de la rive droite dans laquelle le vent nous pousse, on se bat contre Le courant qui nous fait revenir en arrière, bref on galère!

On se fait doubler par pas mal de radeaux double-section, ce qui nous mine un peu le moral, et nous fait décider de ne pas s'arrêter pour le midi. On fait donc chauffer du riz et des oeufs, on teste la mayo qui finalement est du fromage en tube (bizarre bizarre), et on mange ce qu'on peut entre deux coups de pagaies..

L'aprem est beaucoup plus sereine, ça y est on commence à apprivoiser le maniement de la bête! Et surtout, on arrête de vouloir aller contre le courant et on lui fait confiance. On se réoriente un peu si besoin et on se laisse porter. On réussit même à passer outre un banc de sable haut la main! Il y a du soleil, du calme, des beaux paysages, bref c'est très agréable!

Cédric fait du repérage en canoë pour voir où dormir, il trouve une mini clairière en forêt, on s'accoste facilement à 19h30. Ça fait bizarre et du bien de retrouver la terre ferme après plus de 24h sur l'eau, et surtout de l'espace pour marcher!
On prépare les sacs, tentes, et nourriture pour le soir et le matin et on s'installe.
Au menu du soir petite soupe de patates carottes poireaux oignons et rôti de porc pour nous hydrater et nous réchauffer (il fait bon en journée mais la température baisse vite le soir).
On teste les toilettes nature avec notre pelle…
On profite de la vue et au lit!

À demain pour de nouvelles aventures 🙂

Une réponse sur “J3 et J4 : Construction et début de navigation”

Répondre à mou Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.